en cours de création…

« … ça, c’est ce qui se trame… »

« créer : pour la plupart du temps il y a plusieurs couches de créations qui se superposent en permanence, c’est un monde complexe » pt

« c’est peut être ça la créativité, c’est qu’elle vient d’un ensemble d’idées, de concepts, de préceptes, d’images floues, un peu comme l’ensemble de toutes les choses dites en un même temps dans un restaurant ; inutile de vouloir comprendre le tout, alors qu’individuellement chaque parole suit une logique plus ou moins implacable et peut être suivie, analysée, comprise aisément » pt

quelques dates, lieux et indications pour pouvoir situer à peu près l’évolution des travaux en cours…

« Tournée Véxations/Satie »

salle de représentation de l’ espace 2.21 à Lausanne

14 décembre au 18 décembre 2020

Cie AHY et ENSEMBLE BATIDA

840 x jouer la partition de Satie (jeu ininterrompu), impro de Lutko sur les mains de la pianiste. Dans la salle avoisinante, d’autres musiciens jouent aussi véxations et il y aura un lien entre les musiciens, la musique, le jeu…

croquis dispositif Satie 2017, dessin 2001 © pt

« fil » théâtre Galpon, grande salle

30 novembre au 12 décembre 2020 (temps de recherche)

avec 3 représentation publiques, 10,11 et 12 décembre

Cie AHY et ENSEMBLE BATIDA en salle de représentation du théâtre Galpon à Genève.

un temps de recherche sur « ce qui relie » : – des sons reliés – des mouvements d’une marionnette reliés – le fil comme vecteur d’une intuition – d’où et vers où ? Les instruments de musique comme des marionnettes, la marionnette comme un instrument de musique.

Un travail électro – mécanique – avec la précieuse collaboration de Damien Jeannerat, qui avait déjà travaillé avec la Cie AHY en 2002-2003 sur ce projet – inclut la mise à jour du mécanisme de la respiration et des yeux, puis suit la restauration des articulations et une adaptation aux demandes accrues de résistance matérielle pour le jeu horizontal.

Dès cette automne, la création est orienté vers la possibilité de pouvoir organiser une tournée, même dans des lieux qui n’étaient pas vraiment conçus comme lieux de théâtre.

« la grande femme », résidence au théâtre Galpon, photo 2002 © pt